Racisme, sexisme…et le spécisme alors !?

« Nous avons appris à voler dans les airs comme des oiseaux,

à nager dans les océans comme des poissons,

mais nous n’avons pas appris à marcher sur Terre comme des frères et sœurs. » Martin Luther King

Passons rapidement sur la question du racisme et sexisme qui ne fait – presque – plus débat ….

…et prenons plus de temps pour mieux comprendre et expliquer LA question fondamentale du spécisme. La question de la condition animale est en effet un enjeu majeur dans notre société humaine : notre rapport à l’animal reflète notre rapport au monde, il est un marqueur de notre vision de l’humanité. Aujourd’hui, nos sociétés sont dans la déraison,  la négation du vivant pour en faire un vulgaire produit de consommation, l’irrespect de la nature et l’inconscience de ses forces et de sa fragilité. Ces excès ont des impacts concrets, très graves : la 6ème extinction animale de masse, avec des espèces qui disparaissent 100 fois plus vite que par le passé, et l’exploitation animale qui détériore chaque jour notre planète et hypothèque la vie humaine.

 8 mn donc indispensables par Carl Saucier-Bouffard, professeur en éthique environnementale et animale au Collège Dawson et chercheur associé au Centre sur l’éthique …pardonnez son accent 😉 :

Plus simple et basique (!) mais tellement indispensable à piger quand même ( in inglish)!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *