Pourquoi nous devrions tous remercier Charles D…(merci à Ferrari & Aleveque ;)

Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements.  Charles Darwin

On peut ajd douter de beaucoup de choses, du rechaussement climatique, de notre croissance infini, de notre démocratie, etc mais la théorie de l’évolution est encore la découverte la plus malmenée et volontairement / involontairement oubliée…et pourtant, elle est fondatrice de beaucoup de nos croyances / incroyances…

Pour beaucoup d’entre nous, Darwin n’est qu’ un scientifique anglais auteur d’une découverte disons …notable : l’évolution des espèces. Plus d’un siècle a passé depuis qu’il nous livra ses découvertes donc sur nos origines. Nous savons à présent que l’homme n’est qu’un compagnon voyageur des autres espèces animales dans l’odyssée de l’évolution…tous !? Certains en doutent  encore malheureusement !

Mais alors comment expliquer que beaucoup d’animaux très différents présentent tout de même de nombreuses ressemblances ? Au XIXe siècle, en voyageant autour du monde pour étudier les animaux et les plantes, un scientifique anglais nommé Charles Darwin a fait une découverte incroyable et bouleversante : de près ou de loin, tous les êtres vivants appartiennent à la même famille !

Charles Darwin naît en 1809 en Angleterre. À l’âge de 22 ans, il embarque à bord d’un bateau qui fait le tour du monde pour une expédition scientifique. Le voyage dure 5 ans et compte de nombreuses étapes, dont l’Amérique du Sud, l’Australie, la Réunion, les îles Galápagos… La mission de Darwin consiste à dessiner, décrire et faire la liste des nombreuses espèces animales et végétales qu’il découvre au cours du voyage. Son bateau porte le nom d’une race de chien : le Beagle. Ça tombe plutôt bien !
Aux Galápagos, en notant les petites différences d’une île à l’autre entre certaines espèces d’oiseaux, Darwin se dit que si beaucoup d’animaux se ressemblent tellement (par exemple : beaucoup ont un squelette, des yeux, du sang, des organes pour respirer…), c’est parce que les différentes espèces sont toutes cousines. Elles ont eu la même origine, il y a longtemps dans la très ancienne histoire de la vie.

Darwin en conclut que s’il existe de nombreuses sortes de plantes et d’animaux différentes dans le monde, c’est parce que toutes descendent de très lointaines formes de vie qui se sont multipliées et se sont modifiées au cours du temps, formant toutes les espèces qui existent aujourd’hui. Il comprend ainsi qu’avec le temps, certaines espèces disparaissent à cause de changements dans leur environnement tandis que de nouvelles espèces se forment en s’adaptant à ces changements. C’est la fameuse théorie scientifique de l’évolution:  l‘origine des espèces

Grâce aux lettres qu’il envoie durant son voyage pour faire connaître ses travaux, Charles Darwin devient un scientifique réputé. À son époque, cependant, beaucoup de gens ne voulaient pas croire que nous étions / sommes aussi des animaux. On raconte que l’épouse d’un archevêque anglican s’est alors exclamée : « Mon Dieu, pourvu que cela ne se sache pas ! ». Depuis, la théorie de Darwin a été prouvée par plusieurs méthodes modernes comme l’analyse génétique (ADN) ou l’embryologie (l’étude de la formation des embryons). Et elle est encore valable en sciences aujourd’hui !

Et nous, les humains, sommes aussi concernés. En fait, nous appartenons à une famille récente dans le groupe des primates : la famille des grands singes (les hominidés). Dans notre famille, il y a aussi les orangs-outans, les chimpanzés, les gorilles et les bonobos. D’ailleurs, nous nous ressemblons beaucoup !

Nous avons même un ancêtre commun très ancien avec les plantes et les champignons : une cellule nommée Luca, qui vivait il y a plus de 3 milliards d’années. C’est notre plus lointain arrière, arrière, arrière … « grand-parent » !

Voici plus d’un siecle apres les conséquences dramatiques de ce type de raisonnement donc ( à mourir de rire 😉

et pour finir en beauté, une démonstration … limpide !

et aussi Pierre Emmanuel  Barré  (minute 12)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *