I want u 2 panic : Saurons nous mieux comprendre une gamine de 16 ans ?!

« Au fond, c’est le système général qui est fou: La croissance devenue une divinité, la consommation comme seule valeur, la production de richesses infinie… Le modèle est complètement épuisé mais on continue à le faire vivre. »

Philippe Descola, Anthropologue

Si nous ne comprenons ou n’entendons pas les scientifiques, peut être qu’une gamine qui a à peine l’age de nos enfants pourra t’elle nous faire entendre raison !? Prenez svp 10 mn pour écouter son discours poignant…que vous ayez ou pas des enfants.

 Greta Thunberg est une  jeune activiste écologiste suédoise qui a osé adresser à Davos un avertissement musclé aux dirigeants mondiaux : le prix écologique de leurs succès économiques est injustifiable.

« À Davos, les intervenants aiment raconter leurs histoires de réussites, mais leurs succès financiers ont un prix inimaginable, notamment en termes de changement climatique. Nous devons reconnaitre que nous avons échoué », a martelé Greta Thunberg, activiste suédoise de 16 ans lors d’une conférence de presse au Forum économique mondial de Davos, qui réunit tous les puissants de ce monde.

Son père raconte dans cette vidéo son histoire qui parle à chacun de nous… la question est: sommes nous en mesure de mettre en ligne nos belles convictions et nos actes ? Greta, sa famille l’a fait…comme notre famille. Et vous ? 

« Les adultes disent tout le temps qu’il faut donner de l’espoir aux jeunes, mais je ne veux pas de votre espoir, je ne veux pas que vous espériez. Je veux que vous commenciez à paniquer, je veux que vous ressentiez la peur que je ressens tous les jours, puis je veux que vous agissiez comme si notre maison était en feu, parce que c’est le cas », a-t-elle déclaré.

La jeune écologiste était invitée au Forum par un groupe de scientifiques et spécialistes de l’Arctique, Arctic Basecamp, qui ont installé un camp à Davos afin de rappeler l’urgence climatique à l’élite économique mondiale.

Depuis qu’elle a lancé les grèves scolaires pour le climat à Stockholm en août, Greta Thunberg est devenue la voix des jeunes appelants à une vraie action climatique. Elle a même pris la parole lors de la conférence de l’ONU sur le climat, la COP 24, en Pologne, en décembre.

Elle y avait critiqué des dirigeants politiques se comportant » comme des enfants » et forçant les jeunes à prendre les choses en mains.

« Ici à Davos, comme partout ailleurs, tout le monde parle d’argent. On dirait que l’argent et la croissance sont nos seules préoccupations », a-t-elle regretté à Davos. « Tous les mouvements politiques dans leurs formes actuelles ont failli, et les médias n’ont pas réussi à conscientiser la population, mais l’homo sapiens n’a pas encore tout à fait échoué. »

« Nous sommes face à un désastre, à des souffrances indicibles pour une part énorme de la population. Il n’est plus temps de parler poliment ou de se concentrer sur ce que nous pouvons ou ne pouvons pas dire. Il s’agit à présent de parler clairement », a-t-elle poursuivi. « Nous sommes en train d’échouer, mais il est encore temps d’inverser la tendance et de nous en sortir. »

La solution principale à la crise climatique « est si simple que même un enfant peut le comprendre » : réduire les émissions de gaz à effet de serre. Pourtant, il n’y a aucune volonté politique de changer la manière dont nous vivons et commerçons.

« Que pouvons-nous faire face à cette absence de volonté politique ? Que faisons-nous quand les politiques nécessaires n’apparaissent pas à l’horizon ? »

« I want you to panic » me rappelle le fameux film Network, étonnant non ?!

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *