J’arrête la viande, mais pas le poisson…d’avril !

Tous les bonheurs du monde viennent 
De la recherche du bonheur d’autrui ; 
Toutes les souffrances du monde viennent 
De la recherche de son propre bonheur. 

Bodhicaryavatara, La Marche vers l’Éveil, chap. 8, versets 129-130.

Les clients d’un supermarché canadien ont récemment fait face à des rayons poissonnerie totalement vides, pour cause de surpêche…

«Pas de poisson… d’avril», a lancé IGA (chaîne de supermarché au Québec)  à ses clients le 1er avril afin de les sensibiliser à la pêche durable. Cette journée, les clients du IGA se sont en effet trouvés face à des étales vides au rayon poissonnerie.

«Désolés des inconvénients, pouvait-on lire sur un panneau aux abords des rayons. Dû à la pénurie de poissons et de fruits de mer causée par la surpêche, notre poissonnerie sera fermée pour une durée indéterminée.»

L’opération, volontairement frappante, visait à rappeler que 90% des stocks de poissons sont surexploités ou exploités au maximum. On cherchait aussi à souligner l’importance des choix des consommateurs – et notamment la collaboration entre IGA et Ocean Wise, organisme de promotion de la pêche durable, le détaillant proposant dorénavant des produits certifiés.

Parallèlement, IGA sensibilise aussi aux alternatives aux produits de la mer: des «Pois chiches d’avril» et autres «Tempeh d’avril» ont ainsi été mis en ligne sur le compte Facebook de l’entreprise afin de mettre de l’avant ces autres options, végétariennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *