Confortablement… !?

J’ai commencé à comprendre l’importance du changement climatique en 2011 alors que je vivais toujours à l’étranger. Seulement en 2011, alors que le  GIEC avait déjà publié son  1er rapport d’importance 20 ans plus tôt et que le concept d’anthropocène existait depuis 1980. Sans vraiment d’ailleurs en saisir complètement  l’impact réel, l’importance réelle et la logique destructrice. J’avais entamé ces recherches surtout par curiosité,  dubitatif et presque à contre cœur. Je ne comprenais tout simplement pas l’urgence et la magnitude des conséquences en jeu.

Aujourd’hui, pleinement conscient de l’importance du phénomène en cours, j’ai honte d’être passé complètement à coté de cette évidence : des millions de réfugiés climatiques, un nombre de guerres grandissant générés directement par ce phénomène, inondations catastrophiques, sécheresses à répétition, disparition d’innombrables espèces animales et végétales, etc…

Les chiffres donnent le tournis et paraissent à la fois si abstraits, encore aujourd’hui . Et pourtant, considérez un à un ces événements dramatiques et prenez en conscience individuellement …c’est vertigineux ! Culpabilité donc de n’avoir pas compris plus tôt pourquoi et comment le réchauffement climatique  continue aujourd’hui encore de susciter aussi peu de réactions et actions. L’information n’avait et n’a toujours pas atteint ni nos consciences, ni nos cerveaux et encore moins nos cœurs. Ce dénie flagrant de la réalité qui fait que la plupart de nos contemporains vivent « confortablement ignorants » voire « avachis  » demeure inquiétant, aujourd’hui encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *